POISSONS SELACIENS DES FALUNS DE TOURAINE (raies)
Précédente Suivante

N Description Genre Espèce Famille Origine
1 fragments de mâchoires de raie-aigle Myliobatis meridionalis Myliobatidés région de Savigné
2 dents de raie-aigle Myliobatis cf. microrhizus Myliobatidés région de Savigné
3 dents de raie-aigle Rhinoptera cf. studeri Myliobatidés région de Savigné

Retour
Page d'accueil
Chez Myliobatis meridionalis, les dents sont soudées entre elles et forment, aux deux mâchoires, un pavement dentaire qui permet à l'animal de broyer les crustacés et les mollusques dont il se nourrit. Les deux autres espèces présentées se différencient de la première par le fait que leur dents se séparent après la mort de l'animal. Chez Myliobatis cf. microrhizus, la couronne (côté lisse visible sur les deux dents du haut) et la racine (côté granuleux ou strié visible sur les deux dents du milieu) sont d'épaisseur semblable tandis que chez Rhinoptera cf. studeri, la couronne est plus épaisse que la racine (couronne et racine visibles sur les deux dents du bas). Les dents isolées de ces deux espèces sont très fréquentes dans les faluns mais leur état généralement brisé et roulé par les anciens courants marins rend souvent difficile leur détermination précise.